Le ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi a assisté au lancement de la première opération d’exportation des produits textiles du complexe algéro-turque tayal, situé à Rélizane. Les produits exportés d’une quantité dépassant les 200 tonnes, étaient destinés aux marchés turques et Portugal et belges et polonais.

La dite opération supervisée par le ministre, ainsi que le wali de Rélizane, Nacéra Brahimi est la première du genre, et sera suivie par d’autres, incessamment. Le complexe textile «Tayal Spa» d’un coût global de 1,5 milliard de dollars, est le fruit d’un partenariat entériné en 2015, entre la société turque Intertayal, filiale du groupe truc Taypa qui en détient 49% des parts et l’Etat algérien (51%). Le complexe en sa totalité sera érigée sur une période de 10 ans en trois étapes sur une superficie totale de 250 hectares dans la zone industrielle de Sidi Khettab, localisée dans la wilaya de Relizane, au Nord-ouest du pays. La première phase du projet s’étend sur 100 ha et a consisté en la construction de huit usines intégrées, spécialisées entre autres dans la confection de chemises, d’articles de bonneteries et de fabrication de tissus jeans. Elle devrait s’achever d’ici 2019 et créer 10 000 emplois. Pour sa part, la seconde phase concerne l’édification de 10 usines axées sur la confection de vêtements prêt-à-porter, de tissus tricotés, tissés ainsi que des fibres industrielles. Globalement, le projet va permettre de produire annuellement près de 60 millions de mètres de tissus jeans, 30 millions de pièces de vêtements et engendrer 25 000 emplois. D’après le ministre de l’industrie M. Yousfi, 60% du volume de la production sera destinée à l’exportation et les 40% pour couvrir les besoins du marché local.

Youcef Yousfi, a par ailleurs estimé, que «l’Algérie doit, dans les 10 ou 15 prochaines années, atteindre la phase de l’industrie 4.0, actuellement en cours d’implantation à travers le monde». Lors de cette visite du groupe industriel de textiles, dans la zone industrielle de Sidi Khattab, à Relizane, le ministre a indiqué que ce site, est le premier complexe de ce volume dans notre pays dont la production et la maintenance s’appuient sur la technologie automatique soit ce qui est désigné par l’industrie de 3ème génération ou la 3.0. Ce complexe, recourant aux dernières technologies sur les plans de la production et de la maintenance, est un grand acquis pour l’économie nationale et un fruit du partenariat algéro-turc, a souligné Youcef Yousfi, ajoutant que le Président de la République, M Abdelaziz Bouteflika, a insisté à maintes reprises sur la nécessité de dynamiser l’activité industrielle pour diversifier les exportations et réduire la dépendance de l’économie nationale des hydrocarbures.  A.S.

Pin It