Résultat de recherche d'images pour "Air Algérie: tous les passagers sur le réseau Algérie-France transportés "normalement""Tous les voyageurs sur le réseau Algérie-France ont été transportés "normalement" ce jeudi, en dépit d'un abattement de 20% sur les vols prévus, en raison de la grève des contrôleurs aériens français, a indiqué jeudi le porte-parole d'Air Algérie, Amine Andaloussi. 

"Tous les voyageurs devant se rendre en France depuis l'Algérie ont pu rejoindre leur destination et vice-versa, malgré la grève des contrôleurs aériens français qui nous a contraint de réduire de 20% le programme de vols pour cette journée", a expliqué M. Andaloussi dans une déclaration à l'APS. Un total de 34 vols ont été effectués depuis Algérie vers la France et 37 vols ont été opérés depuis la France vers Algérie ce jeudi, a précisé le responsable, ajoutant que "des perturbations" ont été enregistrées mais "aucune annulation de voyage n'est survenue". Outre l'abattement de 20% sur les vols, les "perturbations" concernent la ponctualité, souligne M. Andaloussi, car "des retards de 30 à 45 minutes ont été observés, sauf deux vols, Alger-Lyon et Annaba-Toulouse ont connu un retard de 4h". Selon le même responsable, ces retards "étaient liés à l'autorisation de décollage que les appareils devaient avoir des services concernés en France". Le porte parole d'Air Algérie a signalé, par ailleurs, que la cellule de suivi, mise en place au niveau d'Air Algérie dès l'annonce du préavis de grève, a été mobilisée depuis 5h du matin pour assurer "le bon déroulement du programme spécial établit par Air Algérie pour gérer cette journée". Il a également expliqué qu'Air Algérie a "procédé à la réduction des vols, mais a hissé ses capacités sur les vols maintenus avec l'augmentation de nombre de sièges pour pouvoir transportés tous les voyageurs". A rappeler que la direction générale de l'aviation civile française avait demandé à toutes les compagnies aériennes desservant la France de réduire de 20% leur programme de vols pour la journée du 9 janvier 2020, en raison de l'appel à une grève des contrôleurs aériens lancé par le syndicat français USAC/CGT dans le cadre de la mobilisation nationale de la fonction publique contre le projet de reforme des retraites en France.

Pin It