Le ministre algérien du Commerce, Saïd Djellab, a exprimé aux autorités gabonaises la volonté de l'Algérie de faire de la coopération avec le Gabon, un modèle d’intégration économique et commercial Sud-Sud.

Dans le cadre du renforcement des relations entre les deux pays, le ministre du Commerce, Saïd Djellab s'est entretenu, mercredi à Libreville (Gabon), avec la ministre gabonaise de la Défense, Rose Christiane Ossouka Raponda, sur les relations fraternelles liant les deux pays ainsi que les voies et moyens de les promouvoir, a indiqué un communiqué du ministère du Commerce. Mme Ossouka Raponda s'est félicité, lors de cette rencontre, tenue à la demande des autorités gabonaises, de la qualité de la  participation et la présence algériennes dans les différents domaines notamment les start-up activant dans le numérique, les TIC et les énergies renouvelables, réitérant par la même, "la disposition de son pays à tirer profit de l'expertise et de l'expérience algériennes en la matière". Pour sa part, M. Djellab a mis l'accent sur "le rôle que l'armée pourrait assumer dans le développement de l'économie du pays", citant l'expérience de l'Armée nationale populaire (ANP) et sa contribution effective aujourd'hui dans le développement de l'économie nationale, et ce à travers plusieurs établissements qui accompagnent le secteur du commerce dans les différentes expositions nationales". M. Djellab a eu également une rencontre avec la ministre de l'Emploi, de la Fonction publique, du Travail et de la Formation professionnelle, Madeleine E. Berre au siège de son département ministériel, avec laquelle il a passé en revue les voies et moyens à même de développer la coopération et l'échange des expériences en matière de formation et de numérique, outre la mise à profit de l'expérience algérienne dans les métiers de l'exportation et de l'investissement agricole et leur développement par la formation. Faut-il rappeler que le ministre algérien du Commerce, Saïd Djellab, a exprimé aux autorités gabonaises la volonté de l'Algérie de faire de la coopération avec le Gabon, un modèle d’intégration économique et commercial Sud-Sud. Dans ce cadre, les deux pays misent sur l’encadrement et l’accompagnement de leurs opérateurs économiques à travers la création de plusieurs véhicules. Parmi lesquels, un conservatoire algéro-gabonais, une coopération technique, un développement et une promotion des exportations entre les deux pays et une coopération en matière de partenariat et d’investissement.

Pin It