L’économiste Smaïl Lalmas, estime que la crise économique est liée à la chute des prix du baril du brut, à laquelle fait face l’Algérie et qui s’est aggravé, depuis quelques mois, en raison des difficultés rencontrées par nombre d’entreprises à écouler leurs productions.

Intervenant à l’émission invité de la rédaction de la chaine 3, Lalmas a indiqué que certaines entreprises économiques tournent actuellement à 50% de leurs capacités, en raison du blocage de grands projets liés au tarissement des moyens de financement. Refusant à imputer cette situation à la crise politique à laquelle est actuellement confrontée la nation, il considère vital de bloquer « ce sérieux danger » en inaugurant un plan de relance d’urgence, « dans les meilleurs délais ».

Pin It