Algerie-medinfo détient une copie de la note de la Banque d’Algérie  signée par le Gouverneur,  M. Mohamed Loukal détaillant les mesures relatives à l’encouragement de l’épargne des particuliers en devises. 

La note transmise aux banques et établissements financiers  n°2  du 19 juin 2018, relative aux mesures  complémentaires en matière d’inclusion financière relative à l’épargne en devises des particuliers, insiste sur le fait que «les personnes physiques nationales résidentes et non résidentes ainsi que les personnes physiques étrangères résidentes et non résidentes disposent du droit d'ouvrir des comptes en devises en Algérie et ce, en application de la loi et ses textes d'application dont, notamment  le Règlement numéro 02009-01 du 17/01/2009 relatif aux comptes devises des personnes physiques de nationalité étrangère résidentes et non résidentes et des personnes morales non résidentes. Le  Règlement 16-02 du 21 avril 2016, fixant le seuil de déclaration d'importation et d'exportation de billets de banques et/ou instruments négociables libellés en monnaies étrangères librement convertibles par les résidents et les non résidents. Ce dispositif législatif et réglementaire consacre selon la banque d’Algérie,  le droit aux personnes physiques résidentes et non résidentes d'ouvrir librement des comptes dans une monnaie étrangère librement convertible, sans aucune autorisation préalable. Par ailleurs, la banque centrale insiste sur le fait que l'alimentation de ces comptes, sans limitation de montant, s'effectue par le versement de monnaies étrangères librement convertibles. En outre, Les titulaires des comptes devises jouissent de la liberté de disposer de leurs avoirs en devises, à concurrence du montant logé dans leurs comptes, pour tout transfert vers l'étranger et/ou tout retrait en espèce destiné à l’exportation matérielle. Abdel. S.

Pin It