Par HAFID. S.

Le Conseil de la monnaie et du crédit a décidé d’augmenter le capital minimum requis des banques et des établissements financiers, selon la Banque d’Algérie. La décision permet de doubler le capital minimum requis des banques pour passer à vingt (20) milliards de DA contre dix (10) milliards de DA, tandis que le capital minimum requis des établissements financiers passe à 6,5 milliards de DA contre 3,5 milliards de DA, sachant que la précédente décision d’augmentation du capital minimum exigé date de décembre 2008.

Lors d’une rencontre tenue à Alger avec les Pdg des banques et des établissements financiers, le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal, a informé ces derniers de cette décision prise par le Conseil de la monnaie et du crédit lors de sa session du 4 novembre en cours, précise la Banque d’Algérie. Par ailleurs, un délai de deux (2) années est accordé aux institutions concernées pour se conformer à cette exigence réglementaire. Ce changement du capital minimum révèle le premier responsable de l’institution monétaire Mohamed Loukal devant les responsables des banques ''ne préjuge en rien de la solidité du système bancaire algérien, dans son ensemble, de ses capacités de résilience déjà éprouvées face aux chocs externes, et de sa relative rentabilité''. M. Loukal, a précisé que la décision du Conseil de la Monnaie et du Crédit, vise le réajustement du capital, et permet une mise à niveau en matière de réajustement du nominal par rapport au seuil minimal réglementaire datant d’une décennie, et à donner à la place bancaire et financière un signal fort en termes de renforcement de son assise financière et, in fine, de sa stabilité, et confère aussi aux banques et établissements financiers une capacité plus conséquente en matière d’intervention dans le financement de l’économie nationale".

Pin It