SAMEDI 28 MARS/CORONAVIRUS/ ALGERIE
45 nouveaux cas confirmés, dont trois (03) décès en Algérie
COVID 19/ ALGERIE-CHINE
l'Algérie reçoit un lot d'aide médicale de la Chine
CORONAVIRUS DANS LE MONDE
Nombre de personnes infectées à cause du coronavirus (COVID-19) dans le monde au 27 mars 2020
LOGITRANS
Sponsor partenaire de la SEICA2019
CAAT ASSURANCE
SPONSOR GOLD DE LA SEICA 2019
CAGEX VOTRE PARTENAIRE
SPONSOR GOLD DE LA SEICA2019
SAA VOTRE PARTENAIRE
SPONSOR GOLD DE LA SEICA 2019
AFFICHE DES LOGOS SPONSORS DE LA SEICA 2019
CONFERENCE SUR LE CIMENT
SERPORT LE PARTENAIRE DE TOUJOURS
SPONSOR GOLD DE LA SEICA2019
GEMA PARTENAIRE DU MARITIME
SPONSOR GOLD DE LA SEICA2019
LAFARGEHOLCIMALGERIE
SPONSOR GOLD SEICA2019
BISKRIACIMENT LE PARTENAIRE INCONTOURNABLE
SPONSOR GOLD DE LA SEICA2019
GRANITEX AU SERVICE DE LA QUALITE
SPONSOR GOLD DE LA SEICA2019
LE PARTENAIRE DE LA SEICA 2019
LE PARTENAIRE DE LA SEICA2019
LE PARTENAIRE
LE PARTENAIRE DE LA SEICA2019

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a appelé dimanche à Alger les cadres et les agents de l'administration centrale et locale à mettre en œuvre un nouveau mode de gouvernance en rupture avec les pratiques du passé pour "rétablir la confiance perdue" des citoyens. 

S'exprimant devant les participants à la rencontre gouvernement-walis, le Président de la République a souligné que les walis sont tenus "d'opérer un changement au niveau local, rompre définitivement avec les anciennes pratiques en se rapprochant des citoyens afin de briser le cloisonnement créé par le passé entre le citoyen et l'Etat". Le chef de l'Etat a appelé à une synergie des efforts pour prendre en charge les aspirations des citoyens et leurs attentes en matière de développement, à travers l'adoption d'un nouveau mode de gouvernance "assaini de la corruption et de l'autoritarisme". Le Président Tebboune a mis l'accent dans ce sens sur la nécessité de poursuivre "avec rigueur" la lutte contre la corruption et l'abus de fonction, dénonçant ce qu'il a qualifié de "petite corruption" qui porte atteinte au citoyen, "en droit, a-t-il fait valoir, de bénéficier des services de l'administration et de demander les documents dont il a besoin sans qu'une quelconque compensation ne lui soit exigée en contrepartie". Il a, en outre, instruit les responsables centraux et locaux de lutter contre le gaspillage dans les dépenses publiques, qui doivent être affectées au règlement des problèmes de développement et non pas dans des travaux sans intérêt, mettant en exergue la nécessité de maitriser et de contrôler les marchés publics. "Les trottoirs sont parfois rénovés tous les six mois alors que le citoyen habitant à quelques kilomètres du chef-lieu de la wilaya manque d'eau et d'électricité", a-t-il relevé pour illustrer cette incohérence. Sur la question sensible du logement, le Président Tebboune a ordonné l'unification du Fichier national du logement pour englober les différentes formules en vue de parvenir à une distribution équitable. Au chapitre du développement, le Président de la République a annoncé l'affectation en avril et mai prochains d'une enveloppe financière supplémentaire de 100 mds DA au profit des communes afin de booster le développement local. La situation prévalant dans certaines régions du pays est "inacceptable car nous disposons de tous les moyens nécessaires pour y remédier", a-t-il considéré, insistant sur la répartition équitable des ressources entre les différents régions du pays. En matière de gouvernance locale, le chef de l'Etat a indiqué que le gouvernement examinait de nouvelles mesures juridiques en faveur du renforcement de la gestion décentralisée des collectivités, le mode de gestion actuel ayant "montré ses limites". Le Président de la République a annoncé, en outre, qu'une loi criminalisant le non-paiement des impôts était en préparation, au regard du grand préjudice occasionné par cet état de fait à l'économie nationale. "Certains prétendent être parmi les plus riches de ce pays, alors qu'ils figurent en bas du classement des contribuables, tandis que le fonctionnaire, lui, s'acquitte de ses impôts par retenue sur salaire", a-t-il observé. Le chef de l'Etat a cité, dans le même ordres d'idées, les créances bancaires de certains investisseurs ayant dépassé 1.000 milliards DA à janvier 2020 et dont les remboursements ne sont toujours pas effectués, alors que ces créances constituent une source de financement de l'économie nationale.

Pin It
Foot :Les Meilleurs Dribbleurs: La toile s'enflamm...
Foot :Les Meilleurs Dribbleurs: La toile s'enflamme pour Mahrez contre Neymar

Dans son édition du 24 mars, le journal en ligne « ONZA » rapporte que l’international algér [ ... ]

Coronavirus: décès de l'ancien président du Real M...
Coronavirus: décès de l'ancien président du Real Madrid Lorenzo Sanz

L'ancien président du Real Madrid Lorenzo Sanz est décédé samedi à 76 ans, trois jours après [ ... ]

Europe: Riyad Mahrez dans le Top 5 des joueurs aya...
Europe: Riyad Mahrez dans le Top 5 des joueurs ayant provoqué le plus de penalties

Le capitaine de la sélection algérienne de football, Riyad Mahrez figure en tête du classement  [ ... ]

Belmadi: il faut prendre toutes les mesures nécess...
Belmadi: il faut prendre toutes les mesures nécessaires concernant coronavirus

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi s'est adressé au peuple algérien, via le site officie [ ... ]

Antar Yahia est le probable directeur général de l...
Antar Yahia est le probable directeur général de l'USM Alger

L'ancien défenseur international algérien Antar Yahia a confirmé dimanche ses contacts avec l'U [ ... ]

Report de toutes les manifestations sportives jusq...
Report de toutes les manifestations sportives jusqu'au 5 avril

Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a annoncé dimanche le report, à compter du lund [ ... ]