SAHA OCCIDENTAL
Le Maroc a saboté tous les efforts de médiation des émissaires de l'ONU
Yaoum El Ilm:
Le président Tebboune revient sur "le rôle avant-gardiste du Cheikh Abdelhamid Ibn Badis
COVID 19 / HAUSSE DES CONTAMINATIONS
UN TOTAL DE 119 486
Les mystères du Jardin Majorelle de Marrakech
Un lieu mystérieux où se sont déroulées des partouzes pédophiles comme un must-see !!

---Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé   // l’ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique

--"Les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"  //  organisation des élections législatives et locales à la même date   

Le Président de la République: l’Algérie entretient avec la France de bonnes relationsLors de son entrevue avec des responsables de médias nationaux, diffusée lundi soir par l’ENTV, M. Tebboune a mis en avant sa relation "cordiale" avec le Président français, "qui a permis d’atténuer une certaine crispation dans les positions".

Il a fait état, dans ce sens, de puissants lobbies en France, notamment "un impliquant des voisins et qui s’emploie à parasiter les relations entre les deux pays et un autre représentant ceux qui ont perdu leur paradis (l’Algérie) et qui leur reste en travers de la gorge", a-t-il déclaré.

Le Président français, a-t-il poursuivi "est au courant du puissant lobby qui cherche à saper les relations entre les deux pays".

A une question sur le dossier de la Mémoire et la reconnaissance par la France de ses crimes coloniaux en Algérie, et principalement les explosions nucléaires, le Président Tebboune a fait remarquer que "les bonnes relations de l’Algérie ne sauraient être au détriment de l’Histoire ou de la mémoire".

"Nous ne renoncerons jamais à notre mémoire qui ne peut faire l’objet de marchandage mais les choses doivent se régler intelligemment et sereinement", a-t-il souligné.

Il a expliqué que le Pouvoir algérien "avance résolument dans le cadre des bonnes relations avec la France car cette voie est toujours bénéfique ".

 Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a battu en brèche les rumeurs colportées contre sa personne, notamment celles en lien avec son état de santé, précisant qu'elles avaient pour source des sites web dans un pays voisin diffusant depuis l'Europe.

Le Président Tebboune s'est dit révolté contre ces personnes sans loi ni foi prétendant que je n'étais pas malade et que j'avais été victime d'une attaque ..., affirmant que "97% de ces rumeurs émanent de l'étranger et vous en connaissez bien la provenance".

"Nous avons les informations et nous connaissons ces sites, au nombre de 98. Ils sont chez nos voisins et diffusent depuis la France et l'Espagne", a-t-il soutenu.

Evoquant son état de santé qui l'a obligé à une absence de quatre mois, le Président Tebboune a rappelé qu'il s'était engagé avec le peuple à la transparence et qu'il n'avait pas changé se disant "attristé par les rumeurs qui circulent".

l’ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé que l’Armée nationale populaire (ANP) "a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique".

"L'Armée nationale populaire a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique. C’est une armée disciplinée qui applique les instructions du Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale", a précisé le Président de la République lors d'une entrevue accordée à des responsables de médias nationaux, diffusée lundi soir sur les chaînes nationales de la Télévision et de la Radio.

"L'ANP est mon plus fort soutien. Elle protège la patrie, la Constitution et les frontières, et sans elle, les terroristes auraient pu infiltrer les marches populaires", a soutenu le Président Tebboune, rappelant à ce propos l’arrestation d’individus munis d’armes blanches lors des dernières marches.

"Ce sont l'Armée et les services de la sécurité qui veillent à protéger le peuple pour qu'il puisse s’exprimer librement", a expliqué le Président de la République.

Déplorant les rumeurs sur son état de santé et sa prétendue démission, le Président Tebboune nie avoir un conflit avec l’institution militaire, affirmant qu’il ne décevra pas le peuple qui a placé sa confiance en sa personne.

"L’Algérie est une force de frappe en Afrique. Notre armée est forte et nous préserverons notre prolongement stratégique en Afrique ou ailleurs", a-t-il soutenu, soulignant que l’ANP "ne sera pas envoyée à l’étranger", notre mission étant d’"aider nos voisins à surmonter les étapes difficiles et les crises qu’ils traversent ".

Et d'ajouter, l’Algérie "œuvre actuellement à retrouver ses forces et son leadership au plan régional, dans le respect de la souveraineté d’autrui, sans renoncer à sa souveraineté et à ses positions ".

L’Algérie "n'est sous le protectorat d'aucun pays", a martelé le chef de l’Etat, indiquant qu’il existe un pays dans la région "qui applique ce qu’on lui dicte".

 "Les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a affirmé lundi que les revendications du Hirak populaire authentique "ont été satisfaites" pour la plupart.

Lors de l'entrevue périodique accordée à des médias nationaux, le Président Tebboune a déclaré : "Au deuxième anniversaire du Hirak populaire, le peuple est sorti pour commémorer cette occasion, une partie est sortie toutefois pour d'autres raisons qui ne sont pas toutes en phase avec les revendications du Hirak authentique".

Il a rappelé, dans ce cadre, que les revendications du Hirak authentique ont été satisfaites pour la plupart telles que l'annulation du 5e mandat, le changement du Gouvernement et la dissolution du Parlement.

Interrogé sur une revendication portée par la majorité des démocraties dans le monde et appelant à une gouvernance "civile" et à laisser la politique aux politiciens, le Président de la République a indiqué que ce slogan "n'a pas changé depuis 15 ans, soit depuis que cette catégorie a commencé à suivre des stages dans des pays africains et européens où on leur enseigne comment renverser le système de l'intérieur en utilisant le slogan +Etat civil et non militaire+ et autres".

"Le régime algérien est bien défini aujourd'hui. Le peuple algérien est sorti dans les rues et nous avons réalisé ses revendications. Le peuple a choisi les élections et préféré un changement institutionnel", a fait savoir le Président Tebboune qui a assuré que "quelles que soient les revendications, pour moi ceux qui se sont dirigés vers les urnes lors de la présidentielle pour sauver la République sont 10 millions".

Et d'ajouter :"Le nombre des habitants des zones d'ombre et enclavées s'élève à 8,5 millions d'habitants qui constituent un véritable appui au président de la République", soulignant qu'il honorera les 54 engagements pris envers le peuple algérien lors de l'élection présidentielle du 12 décembre 2019".

organisation des élections législatives et locales à la même date   

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué que les élections législatives et locales pourraient être organisées à la même date, estimant qu'il s'agit d'une "revendication légitime" de la classe politique.

"Il n'est pas écarté d'organiser les élections législatives et locales à la même date. Cela représente une revendication légitime de la classe politique", a affirmé le Président de la République lors d'une entrevue accordée lundi soir à des responsables de médias nationaux.

Et d'ajouter: "les élections législatives émanent d'un programme politique clair. A cet effet, nous avons accordé toutes les facilitations et les garanties permettant aux jeunes de participer à ces échéances", assurant que la Loi électoral amendé devra "permettre l'émergence de compétences, mais aussi la lutte contre l'argent sale qui prolifère encore au sein de la société".

Dans le même sens, il a estimé que l'organisation des élections législatives figurait parmi les engagements pris dans son programme politique contenant 54 points, relevant qu'il est impossible "d'arrêter le flux du changement, car les peuples progressent et les sociétés changent".

Le chef de l'Etat a mis en avant, par la même occasion, l'impératif changement des mentalités pour qu'on puisse construire "une nouvelle société et une Algérie nouvelle".

Affirmant que les prochaines élections "ne ressembleront en rien à celles du passé", le Président Tebboune a estimé que le taux de participation "n'aura aucun impact sur les résultats de ces élections étant donné que de telles échéances ne réalisent pas de forts taux de participation à travers le monde".

Pin It
Le nouveau président élu de la FAF, Amara s'engage...
Le nouveau président élu de la FAF, Amara s'engage à réformer profondément la discipline

Charaf-Eddine Amara, élu jeudi à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), s’ [ ... ]

USMA-MCA affiche des huitièmes de finale
 USMA-MCA affiche des huitièmes de finale

La rencontre USM Alger-MC Alger constitue l'affiche des huitièmes de finale de la Coupe de la Lig [ ... ]

CAN-2021: La Zambie et l’Algérie se neutralisent (...
CAN-2021: La Zambie et l’Algérie se neutralisent (3-3)

L’équipe algérienne de football a fait match nul jeudi soir face à son homologue zambienne 3- [ ... ]

BELMADI: "Le match face à la Zambie est loin d'êtr...

Le sélectionneur de l'équipe algérienne de football Djamel Belmadi, a relevé "l'importance" du [ ... ]

Mise en conformité des statuts

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, a indiqué di [ ... ]

Ligue des champions/Al-Hilal

 La direction d'Al-Hilal (Div.1 soudanaise. de football), adversaire du CR Belouizdad vendredi en [ ... ]