COVID 19/ALGÉRIE/ DIMANCHE 31 Mai:
127 nouveaux cas confirmés, 199 guérisons et 7 décès
COVID 19/ ALGÉRIE /
Prolongement du confinement partiel jusqu'au 13 juin, levée totale pour 4 wilayas
ALGÉRIE/ POLITIQUE
TAYEB ZITOUNI NOUVEAU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU RND

Des députés de l'Assemblée populaire nationale (ANP) ont critiqué certaines procédures contenues dans le projet de loi de Finances 2020 (PLF 2020), notamment celles relatives à l'augmentation de taxes et d'impôts dans certains domaines, ce qui est à même d'affaiblir le pouvoir d'achat du citoyen, estimant que le Gouvernement s'est tourné vers "des solutions faciles" dans l'élaboration des textes au lieu "de réformes profondes fondées sur des bases économiques et commerciales".

Lors de la séance d'après-midi consacrée à l'examen du PLF 2020, les députés ont déploré l'absence "d'un réel diagnostic" de la situation économique difficile que traverse le pays et "l'incapacité du Gouvernement à proposer des solutions efficaces" aux problèmes que connait l'économie nationale, à l'image de la diversification de l'économie locale, la réduction de la dépendance aux hydrocarbures, l'amélioration du climat de l'investissement, la relance des projets productifs, l'amélioration du recouvrement fiscal et la réforme des banques et du système financier et douanier, ajoutant que le Gouvernement a préféré "recourir aux procédures classiques à même de couvrir le déficit budgétaire et d'imposer au citoyen plus de taxes directes et indirectes".

Le député Ahmed Seliaa (groupe des indépendants) a indiqué, dans ce sens, que le Gouvernement "n'a consenti aucun effort" pour l'élaboration du PLF 2020, ajoutant qu'il s'est tourné vers "les solutions faciles et d'austérité, à l'instar de la réduction des budgets et l'augmentation de certaines taxes afin de couvrir le déficit budgétaire, ce qui est à même d'affecter le pouvoir d'achat du citoyen, et ce malgré que le Gouvernement se dit attaché au caractère sociale de l'Etat".

De son côté, le député Akacha Fakih (TAJ) a fait savoir que le PLF 2020 "n'est pas à la hauteur des aspirations des citoyens", car contenant des "procédures classiques" sans pour autant proposer des solutions objectives pour sortir de l'économie rentière et promouvoir les secteurs de l'Agriculture, de l'Industrie et du Tourisme, ajoutant que le PLF 2020 est exempt de réformes dans les domaines financiers, monétaires et fiscaux, outre le changement de la monnaie à même d'absorber la masse monétaire se trouvant en dehors des banques.

"L'économie nationale a besoin de procédures efficaces au lieu de solutions de rechange", a-t-il poursuivi.

Pin It
Foot /reprise de la compétition
Foot /reprise de la compétition

La fédération algérienne de football (FAF) a pris part  mercredi à une réunion de travail, e [ ... ]

FAF: 5 nouveaux algériens intègrent les commission...
FAF: 5 nouveaux algériens intègrent les commissions permanentes de la CAF

La Fédération algérienne de football (FAF) compte désormais cinq nouveaux membres, issus de l' [ ... ]

Mahrez : "Une CAN vaut 1000 Coupes du monde avec l...
Mahrez :

Source SMS: L’ailier algérien de Manchester City, Riyad Mahrez, raconte le parcours de la sélect [ ... ]

Foot/ Coronavirus: la Fifa va débloquer 150 millio...
Foot/ Coronavirus: la Fifa va débloquer 150 millions dollars pour 211 fédérations

La Fédération internationale de football (FIFA) débloquera dans les prochains jours environ 150 [ ... ]

FAF-Covid19: les contrats des joueurs demeurent va...
FAF-Covid19: les contrats des joueurs demeurent valables jusqu'à la fin de la saison

La Fédération algérienne de football (FAF) a annoncé que les contrats des joueurs demeurent  [ ... ]

Mahrez 3e au classement des joueurs les plus impli...

Riyad Mahrez (Manchester City) occupe la 3e place au classement des joueurs les plus impliqués da [ ... ]