SAHA OCCIDENTAL
Le Maroc a saboté tous les efforts de médiation des émissaires de l'ONU
Yaoum El Ilm:
Le président Tebboune revient sur "le rôle avant-gardiste du Cheikh Abdelhamid Ibn Badis
COVID 19 / HAUSSE DES CONTAMINATIONS
UN TOTAL DE 119 486
Les mystères du Jardin Majorelle de Marrakech
Un lieu mystérieux où se sont déroulées des partouzes pédophiles comme un must-see !!

Le médiateur de la République, Karim Younes a affirmé samedi à Ouargla, que "la bureaucratie,  qui est un phénomène bien ancré dans le vécu quotidien des citoyens, ne devrait plus être tolérée".

Présidant une rencontre régionale avec les délégués locaux de la médiation de la république de 14 wilayas du Sud-est du pays, M. Younes a affirmé que se taire sur le sujet (de la bureaucratie) "accroit davantage sa complexité, renforce le désespoir chez le citoyen et élargit le fossé entre lui et l’administration jusqu'à la perte de la confiance envers cette dernière".

Il a dans ce sens souligné qu'il est temps de parler à haute voix de ce phénomène, loin de tout langage de complaisance, pour pouvoir faire face ensuite à la "hogra" (arbitraire) et réparer l’injustice pour le citoyen".

Il a ajouté que "la mission de la médiation de la république ne se limite pas à prendre en charge des préoccupations sociales, mais d’écouter les diverses questions légitimes du citoyen exprimées depuis des manifestations du 22 février 2019’’.

M.karim Younes a, à ce titre, déploré la réactions négatives de certaines administrations en direction des citoyens, avant de mettre l’accent sur ‘’la nécessité de ne pas se taire sur de pareilles pratiques portant atteinte à la crédibilité de l’administration et remet en cause la méditation de la République.

"Etre à l'écoute en permanence du citoyen est la condition sin-qua-non pour réussir  le dialogue entre les différentes catégories sociales’’, a ajouté le médiateur de la République.

Tenue au siège de la wilaya d’Ouargla, cette rencontre régionale a été mise à profit par les délégués de la médiation pour soulever une série de contraintes entravant leur mission liées notamment au manque de véhicules et l’absence de sièges pour de nombreuses délégations à travers certaines wilayas.

Pin It
Le nouveau président élu de la FAF, Amara s'engage...
Le nouveau président élu de la FAF, Amara s'engage à réformer profondément la discipline

Charaf-Eddine Amara, élu jeudi à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), s’ [ ... ]

USMA-MCA affiche des huitièmes de finale
 USMA-MCA affiche des huitièmes de finale

La rencontre USM Alger-MC Alger constitue l'affiche des huitièmes de finale de la Coupe de la Lig [ ... ]

CAN-2021: La Zambie et l’Algérie se neutralisent (...
CAN-2021: La Zambie et l’Algérie se neutralisent (3-3)

L’équipe algérienne de football a fait match nul jeudi soir face à son homologue zambienne 3- [ ... ]

BELMADI: "Le match face à la Zambie est loin d'êtr...

Le sélectionneur de l'équipe algérienne de football Djamel Belmadi, a relevé "l'importance" du [ ... ]

Mise en conformité des statuts

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, a indiqué di [ ... ]

Ligue des champions/Al-Hilal

 La direction d'Al-Hilal (Div.1 soudanaise. de football), adversaire du CR Belouizdad vendredi en [ ... ]